La lettre du Spéléo-Club de Paris

N°279 - Novembre 2009

Mercredi 18 novembre 2009, par Spéléoclubdeparis // La lettre

Première dans le châtillonnais

JPEG - 19.2 ko
Arnaud Guyot explorant en première le gouffre du Pré Cotoillot

Le samedi 17 octobre, une équipe du Spéléo-club de Paris et quelques amis reconnaissaient quelques sites repérés par Eynard de Crécy dans la région d’Aignay-le-Duc (Côte d’Or). Ils s’avérèrent a priori sans intérêt autre que géologique. La grotte de la Galopine (commune de Moitron ou Aignay-le-Duc) dont l’entrée était en partie éboulée fut vainement recherchée. L’après midi fut consacrée à l’exploration d’une perte située à Ampilly-les- Bordes. Connue sous le nom de gouffre du Pré Cotoillot (près du bois et la source de l’Aige Braquelle) [toponymes à vérifier] et réputée impénétrable, elle avait été l’objet d’un traçage en 1967. La coloration faite avec 500 grammes de fluorescéine était ressortie au trou de la Roche à Quemigny-sur-Seine au bout de 2 jours, soit 100 m/heure... et en d’autres résurgences, peut-être même au Trou- Madame (commune de Duesme). Une désobstruction rapide des débris végétaux et autres, commencée sous la pluie, a permis à Arnaud Guyot de descendre un puits d’environ 9 mètres et d’atteindre une partie horizontale. Au bout de quelques mètres, la diaclase se resserre et devient infranchissable. Il faudra prévoir des travaux d’élargissement pour poursuivre l’exploration tout en s’attendant vraisemblablement à une succession d’étroitures. On pourrait également envisager de refaire une coloration. Le lendemain 18 octobre, une équipe, grâce à l’aimable accueil de la propriétaire des lieux, Mme Rachel Shaw, visitait environ 1500 mètres de galeries du trou de la Roche (dévt. total 4405 m), pendant qu’un autre groupe allait au Trou-Madame (dévt. 550 m,).

Merci à Daniel Blanchard, président de Dijon Spéléo, qui nous a prêté sa maison d’Aignay-le-Duc.

Participants : Eynard de Crécy, Jacques Chabert, Daniel et Françoise Dairou, Laurence Eloffe, Maxime de Geuser, Arnaud Guyot, Guillaume d’Hauteville, Jean-Pierre Piardon, Hervé Paturel (Dijon Spéléo), Louis Renouard (Abimes), Daniel et Jasmine Teyssier.

Les avatars du site internet du spéléo-club de paris

On sait que le monde virtuel d’Internet se caractérise par sa mobilité et son aptitude au changement. Le site de notre club en est une illustration. On peut s’en rendre compte en tapant "Spéléo-club de Paris" sur Google qui affiche toujours nos anciens sites. Le moteur de recherche annonce 44.100 résultats, ce qui est un signe de vitalité indéniable de notre site créé en janvier 1998 à l’initiative d’Olivier Forgeot sous l’appellation mygale.org/07/scp. A la fin de l’année, l’araignée tropicale disparaissait et notre site devenait multimania.com/scp. Lequel multimania s’étant "fait bouffer par le chien noir de Lycos" (dixit Olivier), nous sommes passés en avril ou mai 2002 à http://membres.lycos.fr/scp/. En début 2006, c’est Lionel Gaimard qui reprenait le rôle de webmestre (il semble que l’américanomanie qui règne dans cet univers virtuel ait aujourd’hui imposé le terme, plus étymologiquement cohérent mais moins original, de webmaster) et créait le site http://www.scp.new.fr qui en septembre 2008 se transformait en http://www.speleoclubdeparis.com. Il nous faut remercier Lionel qui a assuré avec constance pendant plus de trois ans cette mission malgré des contraintes professionnelles et familiales qui le rendaient peu disponible. C’est à présent une nouvelle équipe, réunie autour de Nicolas Gibelin, qui s’attelle à cette tâche nécessaire qu’est le maintien de notre site Internet. Celui-ci, en cours de reconstruction, change une nouvelle fois de nom et devient www.speleoclubdeparis.fr. On peut notamment y trouver des comptes rendus des sorties et des galeries de photos.

Voyage spéléologique autour du monde

Ce bel ouvrage reprend et complète une première édition beaucoup plus modeste parue en 1983 dans les Mémoires du Spéléo-club de Paris (n° 9, 32 pages). Il retrace la circumnavigation biospéologique effectuée en 1977 par Pierre Strinati, membre d’honneur de notre club, et par le regretté Villy Aellen qui fut directeur du Muséum d’histoire naturelle de Genève et, durant de longues années, un de nos membres correspondants. Cette aventure amena nos deux amis suisses à visiter des grottes au Kentucky (Etats-Unis), à Tahiti, aux îles Fidji, en Nouvelle- Calédonie, en Australie et aux Philippines. Un exploit spéléologique qui n’a sans doute pas été renouvelé. Ce livre, abondamment illustré, où il faut voir la patte de Patrick Deriaz, est dédié à Claude Chabert * qui avait commencé à réaliser cet ouvrage et qui a "oublié" son projet, frappé par la maladie +.

P. Strinati & V. Aellen, Voyage spéléologique autour du monde, en vente à la librairie de la Bibliothèque de la Société suisse de spéléologie, 2009, 88 p., 12,50 Euros

Les boîtes topo étanches de bob bastasz

Parmi les photographes ayant fourni des clichés à Jacques Chabert pour son exposé sur le Montana, il fallait lire sur la Lettre d’octobre Bob Bastasz (et non Bartasz). Bob est un spéléologue qui, pour ses levés topographiques, utilise le logiciel Auriga sur Palm relié par le système Blue Tooth à son lasermètre amélioré (un DistoA donnant simultanément la distance, l’azimut et la pente). Deux nouveautés : 1) le micro-ordinateur est protégé par une boîte Otterbox ; 2) Bob peut prendre les mesures sans sortir le lasermètre de sa boîte Pélican étanche, car celle-ci est transparente et équipée d’un bouton extérieur. Tout ce matériel topo très fragile peut donc tomber dans l’eau, voire à terre, sans dommage. Renseignements techniques à demander à Jacques Chabert.

Le paradis des spéléos

Le site du Puiselet, entre Nemours et Larchant, à l’ouest du village, est bien connu des spéléos. Ceux-ci l’utilisent notamment pour des stages, ce qui entraîne souvent une sur-fréquentation. La Roche du Paradis, groupe situé à l’ouest du Puiselet, comporte quelques voies sommairement équipées. Le Comité départemental de spéléologie de Paris (CDS 75) où, pour cette occasion et bien d’autres le Spéléoclub de Paris joue un rôle moteur, souhaite ré-équiper ce site de façon sécurisée afin de permettre aux spéléos d’Ile-de- France d’en profiter et de désengorger le site du Puiselet. En liaison avec le CDS de Seine et Marne et le Club spéléologique de Montgeron.

SUR VOTRE AGENDA

  • 19 novembre. 19 h 45-21 h 30 (et non plus 22 h !!). Entraînement au gymnase. 5 rue des Lilas. M° Place des Fêtes.
  • 11-15 novembre. Lot. Audrey Beauduc
  • samedi 21 novembre : Journée Sciences & Explorations. 15-20 h., salle du Dôme, place de l’Hôtel de Ville, à Pontoise. Entrée libre.
  • 21-22 novembre. Combe aux prêtres (21). Stage auto-secours. CDS 91.
  • 24 novembre. Réunion-conférence. Pérou avec Joël Raimbourg.
  • 28-29 novembre. Nuit de la spéléo. MJC Chilly-Mazarin.
  • 3 décembre. Gymnase.
  • 5 décembre. A.G. du Club alpin français d’Ile-de-France.
  • 5-6 décembre. Côte d’Or. Sortie CDS 75. Audrey Beauduc.
  • 8 décembre. 19 h. rue Boissonade. Comité directeur CDS 75.
  • 15 décembre. Réunion-conférence. Les événements obscuricoles. Dominique Lavaur.
  • 17 décembre. Gymnase.
  • du 19 au 20 décembre. Visite des anciennes carrières de Paris.

TROU DES ANCIENS (Francheville, Côte d’Or)

Une topographie du trou des Anciens faite récemment par Bernard Le Bihan et son fils Loïc (Spéléo-club de Dijon) attribue au gouffre la profondeur de 24,45 mètres.

Le t-shirt du spéléo-club de paris

JPEG - 7.2 ko
Le T-shirt exposé au congrès international de spéléologie au Texas

Le T-shirt du club a été dessiné par notre vice-présidente Audrey Beauduc et représente une grotte ayant la forme de Paris avec une stalagmite-Tour Eiffel. Il existe en deux couleurs, gris et rose. Ce T-shirt est en passe de devenir un article collector, car il n’en reste pas beaucoup... Vous pouvez commander le vôtre auprès de Cécile : 10 euros seulement. cecileiribarnegaray@hotmail.com

Le timbre du mois

Mais quel rapport peut bien avoir ce timbre d’Irak de 1967 avec la spéléologie ? Pour le savoir, il pourra être utile d’observer le timbre attentivement. Le premier ou la première qui donnera la bonne réponse au rédacteur se verra offrir un livre spéléologique. Les membres du comité directeur du club et les gagnants du concours précédent sont hors concours.

Portfolio