La lettre du Spéléo-Club de Paris

N°197 - Septembre 2001

septembre 2001, par Spéléoclubdeparis // La lettre

XIe RENCONTRE D’OCTOBRE

Samedi 6 et dimanche 7 octobre

Manifestation couplée au TRENTENAIRE DU RUPT-DU-PUITS

Vendredi 5 octobre à Lisle-en-Rigault (Meuse)

[Dans le sud du départemententre Bar-le-Duc et Saint-Dizier]

Organisé par le Comité départemental de spéléologie de la Meuse et la Ligue spéléologique de Lorraine

Le réseau du Rupt-du-Puits fut découvert le 16 novembre 1971 et , un an plus tard, devint pour quelque temps la cavité la plus longue du monde explorée derrière siphon (plongées de Bertrand Léger).

Depuis le forage "terminé en 1975" le Rupt-du-Puits est devenu une classique de la spéléologie meusienne. Son développement total atteint aujourd’hui 11 412 m

Visite du Rupt-du-Puits organisée le 5 octobre

Organisation générale : Stéphane Jaillet

3 voie des Mares, 55000 Ville-sur-Saulx

03 29 71 33 49

stephane-corinne.jaillet@wanadoo.fr

Communications de la Rencontre d’Octobre :

Jacques Choppy, Spéléo-club de Paris.

Le thème sera : Capture des réseaux souterrains.

Mercredi 26 septembre 2001 à 20 heures 30

au Club alpin français, 24 avenue de Laumière, 75019 Paris

RÉUNION DE RENTRÉE

Aucun programme précis n’est prévu mais nous présenterons les résultats des explorations et visites de l’été. Apportez les photos de vos activités souterraines. On y parlera notamment des cavernes de l’Espagne, du Brésil, de l’Argentine, de l’Uruguay, de canyons...

Nous préparerons la prochaine saison souterraine.

***Au moment où nous écrivons ces lignes, la salle de réunion est encore en pleins travaux "sa superficie sera réduite de moitié..." mais elle devrait être utilisable le 26 septembre (sinon nous trouverons un autre lieu au CAF même... ou nous irons au bistrot). Le système de projection vidéo n’a pas encore été remis en place, mais le projecteur de diapositives sera disponible.

Et nous prendrons le pot de l’amitié.

Nous vous attendons nombreux.

Le Spéléo-club de Paris au Val d’Asón

UN ÉTÉ LABORIEUX

Comme les années précédentes, plusieurs membres de notre club, d’anciens membres ou des sympathisants se sont retrouvés cet été à La Gandara de Soba (en Cantabrie, au nord-ouest de l’Espagne) pour un camp d’exploration. Jean-Yves Bigot et Philippe Berthoccio avec Michel Bof et Jean-Pierre Cassou étaient présents dès juillet ; Philippe Morverand, Jean-Louis Roux et Catherine, Xavier Moreau et Arnaud Guyot ont participé en août. Essentiellement des prospections ont été menées en surface sur le massif au-dessus des sources de Gandara (secteur d’Ojon, cabana del Pozo, Bustaveinte,...). Mais les résultats ont été très décevants. Beaucoup de formes de surface identifiées mais pas de trous qui continuent. Dans la cueva Fresca, un nouveau méandre de 150 mètres a été exploré. Il retombe en hauteur dans les plafonds du P70 (secteur qui a fait l’objet de découvertes fructueuses par notre club dans les années 92 et 93). Des visites (Mortero d’Astrana, PF8, ...) ont complété le programme des activités. Dans un autre domaine, des échanges riches ont eu lieu avec les groupes travaillant sur les massifs voisins du val d’Asón (spéléos de Ramales, autres équipes françaises,...). Compte rendu de Ph. Morverand

BRÉSIL

Les congrès internationaux de spéléologie sont des manifestations organisées une fois tous les quatre ans. Le premier eut lieu en 1953 à Paris. Pour la première fois de son histoire, le congrès s’est tenu en Amérique du Sud, plus précisément à Brasilia, du 15 au 22 juillet. Le précédent, celui de la Chaux de Fonds, en Suisse, avait rassemblé en 1997 quelque 1650 participants. La distance et le coût qu’elle entraînait avait divisé par trois le nombre de congressistes. Le Spéléo-club de Paris y était représenté par Claude Chabert (et Nicky Boullier), Jacques Chabert et Paul Dubois. Cet excellent congrès, fort bien préparé par nos amis brésiliens, fut l’occasion de réfléchir au devenir de la spéléologie à l’aube du xxième siècle au fil des communications et réunions, de faire des rencontres passionnantes et d’envisager de futurs voyages spéléologiques.

Nous avons pu, après le congrès, rendre visite aux spéléologues d’Ouro Preto (Minas Gerais) dont l’association a été fondée... en 1937, visiter des grands classiques de la spéléologie de cet Etat, la gruta de Lapinha, la gruta de Baú... et apprécier l’extraordinaire hospitalité brésilienne.

ARGENTINE

Accueilli à Córdoba par un spéléologue argentin, Oscar Carubelli, Jacques Chabert a pu effectuer un voyage vers les contreforts andins de la province de La Rioja en compagnie de La Rouille (Jacques Orsola) et de son fils. Au passage, visite de la cueva del Chacho, une grotte creusée dans des grès rouges très spectaculaires.

URUGUAY

Lors d’un séjour familial dans ce petit pays attachant, coincé entre le Brésil et l’Argentine, Jacques Chabert a mené une enquête sur les cavités de cette région résolument non karstique. Il ne faut guère espérer trouver de grandes cavités dans les grès et les roches métamorphiques de l’Uruguay. Mais cette recherche a néanmoins réservé quelques surprises, particulièrement la Gruta del Palacio qui, avec ses étonnantes colonnes de grès ferrugineux, est un phénomène géologique souterrain exceptionnel dont on ne semble pas connaître d’équivalent ailleurs dans le monde. Article en préparation pour le prochain Grottes & Gouffres.

PARAGUAY

A la suite de la petite note parue il y a un an dans la lettre de septembre 2000 (n°187), notre camarade suisse Pierre Strinati a complété nos informations sur ce pays méconnu qu’est le Paraguay. Dans les années 80, le Spéléo-club de l’Aude y a effectué plusieurs expéditions dont le compte rendu le plus complet a été publié dans Lo Bramavenc n°10 (déc ; 1986). On trouve également un article sur le Paraguay dans le tome I de l’Encyclopaedia biospeologica (p ; 567-8).

NOUVEAUX KARSTOLOGUES

L’Assemblée générale de l’Association française de karstologie (AFK) s’est tenue dans les Arbailles (Pyrénées atlantiques) du 7 au 9 septembre. Notons que les postes de responsabilité de l’organisation sont maintenant tenus par des spéléologues que nous connaissons bien. Le président de l’AFK est Philippe Audra, les vices présidents Jean-Jacques Delannoy et Eric Gilli. Info J. Choppy

SUR VOTRE AGENDA

- Dim. 23 sept. . Journée nettoyage à Fontainebleau. organisée par le Club alpin. RV aire de stationnement de la Canche aux Merciers aux Trois Pignons.
- Sam. 22 sept. : Spéléofolies 2001. Raid spéléo de 9h00 au lendemain. Expositions, démonstrations, livres et matériel. Aquagif - Gif/Yvette ;
- Sam. 6 octobre : Fête de la Montagne. Gymnase de la place des Fêtes (19e).
- 8-9 décembre : Quarantenaire de l’USAN. (Nancy). Visites spéléodrome, mines de fer, grottes de Pierre-la-Treiche. Contact Jacques Chabert.

ALPES DE HAUTE-PROVENCE

Notre camarade Jean-Yves Bigot nous signale le lancement d’un site internet consacré à la spéléologie dans les Alpes de Haute-Provence : http://perso.wanadoo.fr/04as/

SOUTERRAINS DU LAONNOIS

Jacques Chabert, Daniel et Jasmine Teyssier ont participé au Congrès européen de subterranéologie qui s’est tenu à Laon du 7 au 9 octobre (excellente organisation de Denis Montagne). Visite des étonnants souterrains de la ville (pierre à bâtir et sable), de la caverne du Dragon (Chemin des Dames), de la carrière de St Gobain...

Il y aurait possibilité d’organiser une visite des extraordinaires “et émouvantes” carrières de l’Aisne ayant servi de refuges aux combattants de la Guerre 14-18 qui y ont laissé de nombreuses sculptures..Si vous êtes intéressé, contactez Jacques Chabert

SORTI DES PRESSES

Atlas du Paris souterrain, édité chez Parigram. Un magnifique album, très complet, sur tous les souterrains de la capitale. On apprend de nombreuses choses sur un sujet qu’on pourrait croire rabâché. Publié sous la direction de nos amis Alain Clément et Gilles Thomas (qui nous fournit fréquemment des informations pour cette lettre) avec des illustrations de qualité, notamment des photos d’Emmanuel Gaffard. Un beau cadeau à faire et à se faire pour la fin de l’année. Prix public 298F (voir le rédacteur).

Bibliothèque du CAF

Nouveaux horaires :

- Du mardi au vendredi 13h30-18h30 ;
- Samedi 8h30-12h30.

Nouvel e-mail : cnd2.com@clubalpin.com

LE TIMBRE DU MOIS

Situé en Argentine, sur la route reliant Mendoza à Santiago du Chili, à 2720 m d’altitude, le Puente del Inca franchit le río de las Cuevas, la "rivière des grottes". Ce beau pont naturel, de 47 m de long et 27 m de haut, se trouve près de sources thermales aux eaux pétrifiantes qu’auraient jadis fréquentées les Incas. Il a donné son nom à la ville d’où partent les ascensions vers l’Aconcagua, le plus haut sommet d’Amérique (6959 m). Il existe de nombreuses versions de ce timbre argentin (1959 à 1972).

LA LETTRE DU SPÉLÉO-CLUB DE PARIS Septembre 2001 - N°197 (20e année)

Rédacteur : Jacques Chabert, 8 rue Crémieux. Tél/fax 01 46 28 57 45 jacques.chabert@noos.fr Avec la collaboration de Daniel et Jasmine Teyssier, Philippe Morverand, Olivier Forgeot (Internet),, Jacques Choppy, Stéphane Jaillet, Pierre Strinati, Jean-Yves Bigot.

Abonnement : 40F / 6,10 EUR (10 numéros de janvier à décembre). Extraits disponibles sur le site Internet du Spéléo-club de Paris :

***Permanences du Spéléo-club, le jeudi soir au Club alpin. Il est prudent de téléphoner à l’avance à Jacques Chabert pour annoncer votre venue. La permanence se tient au 2ème étage, au Centre de documentation (bibliothèque).