La lettre du Spéléo-Club de Paris

N°238 - Octobre 2005

octobre 2005, par Spéléoclubdeparis // La lettre

L’ÉTÉ DU SPÉLÉO-CLUB DE PARIS

Plusieurs membres de notre club présenteront une partie de leurs activités souterraines (et annexes) de cet été 2005. Si vous souhaitez participer à cette réunion commune, prière de vous mettre en contact avec Daniel Teyssier et Jacques Chabert qui coordonnent la réunion.

Nous espérons vous montrer des photos prises cet été en Grèce (avec un compte rendu sur le Congrès international de spéléologie qui s.est tenu à Kalamos au nord d.Athènes).

Daniel, notre président, nous offrira quelques vues de la visite que les spéléologues néerlandais nous ont rendue dans la capitale. Nous y jouerons les passe-muraille.

Egalement prévu la Roumanie avec des images de la mission de reconnaissance effectuée par Jacques Chabert, Eynard de Crécy et Ivan Grenetier. Nous espérons que Bruno Mégessier pourra venir nous parler de son expédition de plongée en Bosnie. Jacques Chabert montrera quelques photos du magnifique château troglodytique de Predjama en Slovénie, etc.

Cette présentation pourra être aussi l.occasion de discuter du projet de camp spéléo en 2006 pour lequel deux options sont actuellement ouvertes, la Roumanie et la Bosnie.

Venez nombreux. Cette réunion vous concerne personnellement.

LOT

Jean Taisne a poursuivi cet été son programme de localisation des grottes de son département de prédiilection, le Lot. Plus de 40 entrées de cavités repérées. Il envisage, dans le cadre des publications du Comité départemental du Lot (CDS 46) de réaliser une nouvelle édition revue et augmentée de son inventaire départemental des cavités du Lot.

LES VOYAGES DE GILLES

Gilles Caldor nous envoie régulièrement des comptes rendus sur les lieux souterrains qu.il visite lors de ses nombreux voyages. Le texte complet en sera publié dans notre bulletin Grottes & Gouffres. Mexique : Dans la péninsule du Yucatan, Gilles a visité le canyon du Sumidero à quelques kilomètres au nord de Tuxtla Gutierez, chef-lieu de l.Etat du Chiapas. Des falaises verticales de 800 m plongent dans le río Grijalva sur une longueur de 25 km. On y découvre plusieurs petites grottes accrochées en pleine paroi ainsi qu’une grotte marine + accessible en barque dans laquelle a été installé un lieu de dévotion.

A 20 km au sud de Palenque, l’un des principaux sites mayas d.Amérique centrale, la cascade de Misol-Ha réserve une surprise au spéléo : un passage derrière la cascade située dans un joli cirque permet d’accéder à une petite grotte dans laquelle coule une deuxième cascade. Evidemment, ce n’est pas la Cigalère, + ajoute Gilles.

En remontant vers le nord de la péninsule du Yucatan, Gilles a pu admirer plusieurs des célèbres cenotes, ces gouffres donnant accès à la nappe phréatique et qui font actuellement l.objet de nombreuses explorations subaquatiques auxquelles ont participé des plongeurs de notre club. Orgnac 2 et 3 : A l.occasion du Rassemblement des spéléologues du Club alpin français, le 3 mai, Gilles Caldor et Jérôme Ashoori ont pu passer cinq heures dans les grandes salles d.Orgnac 2 et 3. Ils ont été émerveillés par la profusion et la variété du concrétionnement, notamment des disques ornés de draperies, dont certains dépassent deux mètres de diamètre. La salle Plane était envahie d’une petite nappe de CO 2 à 20 cm du sol. Les appareils de mesure installés à demeure dans la cavité indiquaient un taux de 2%. La plus riche des cavités que j’ai pu visiter à ce jour +, concluait Gilles.

Les balmes de Montbrun : Au cours du même voyage, Gilles a fait escale aux balmes de Montbrun, près de Villeneuve-de- Berg, en Ardèche, à quelque 30 km au nord de Vallon Pont d.Arc. Ce sont des demeures troglodytiques creusées entre le XII e et XIII e siècle dans la lave du volcan de Montbrun (de type strombolien). La plupart d.entre elles sont situées sous le château . dont il ne reste plus rien aujourd.hui. Certaines de ces habitations sont de véritables petits immeubles sur deux niveaux reliés par un escalier. Une chapelle souterraine y a été construite au XVI e siècle et sert toujours de lieu de culte. Une famille pauvre et un ecclésiastique habitaient encore dans le village troglodytique à la fin du XIX e.

BIOLOGIE ET SPÉLÉOLOGIE

JPEG - 8.3 ko

Le 22 septembre dernier, Jean-Michel Bichain nous a présenté une passionnante conférence sur ses deux expéditions à Padirac à la recherche de minuscules escargots cavernicoles. Jean-Michel Bichain et Vincent Prié, un collègue qui l’a accompagné sous terre, proposent de former un groupe de travail consacré à la biospéléologie en France au sein de la commission scientifique de la Fédération française de spéléologie, le Groupe d.étude Biospéléologie (GEB). La faune hyperspécialisée que sont les cavernicoles au sens strict présente en effet une grande valeur patrimoniale et les spéléologues peuvent contribuer à l.étude et à la préservation de ces animaux dont l.environnement est souvent menacé. Contacter le rédacteur de cette lettre pour en savoir plus.

DE LA GROTTE AU JARDIN

Jean-François Taffin est un ancien de notre club qui a participé à plusieurs explorations, notamment dans les Cantabriques. Dans le cadre de son travail de paysagiste et de gérant d’une jardinerie, il propose une exposition de photos et de minerais dans une petite grotte artificielle qu.il a construite, "20000 lieues sous la terre, témoignage d’une passion vécue". Jusqu’au 19 octobre dans l’Espace Jardins, 6 rue de Chesneaux, 95160 Montmorency. Du mardi au dimanche 10 h-19 h (lundi 14 h -19 h). Tél 01 39 64 57 01.

SUR VOTRE AGENDA

Renseignements complémentaires auprès du président, Daniel Teyssier, 01 42 53 89 28, 06 74 45 08 11 spelaion@free.fr

- Entraînement sur mur d.escalade, au 5 rue des Lilas, M° Place des Fêtes. En principe il est prévu une séance les 1er et 3e jeudis du mois (20 octobre et 3 novembre).
- Samedi 26 novembre : Festival de spéléologie. Ormesson (Val de Marne). Un rendez-vous annuel à ne pas manquer.

INTERNET EN PANNE

Depuis plusieurs mois, le site du Spéléo-club de Paris est en sommeil et la Lettre qui était régulièrement présente sous forme de larges extraits n.y figure plus. Des lecteurs, notamment d’autres clubs, nous en ont fait la remarque à l.occasion de la dernière Rencontre d.octobre de Corveissiat. Nous allons tenter de trouver une solution pour réactiver ce site qui est une importante fenêtre du club vers l.extérieur.

ON L’A PAS VU, MAIS ON EN A ENTENDU CAUSER

Sur les écrans : The Descent, film anglais de Neil Marshall. Six copines se lancent dans une expédition de spéléologie "avec confiance et piolets", dit Télérama (pourquoi des piolets ?). Sans doute pour se défendre contre les infâmes créatures qui hantent les grottes, comme chacun sait. "Cela fait longtemps qu.on avait pas eu aussi peur devant un film", annonce le critique. Si l’aventure spéléo-cinématographique vous tente...

PARIS UNDERGROUND

JPEG - 9.3 ko

Le titre est explicite. Le propos est plus original. Gilles Thomas nous a fait découvrir ce beau livre auquel il a apporté sa contribution et qui vient d.être publié à New York, donc en anglais. C.est le premier ouvrage sur les souterrains parisiens qui met l’accent sur les carrières de la capitale en tant que lieux de création artistique : graffiti, peinture, mais aussi littérature et musique. Belles photographies (de Gilles Tondini pour l.essentiel) et mise en page soignée. Même les non-anglophones trouveront plaisir à feuilleter cet album exceptionnel.

Caroline Archer en collaboration avec Alexandre Parré, Paris Underground, Mark Batty Publisher, 193 pages, 2005.

CENT ANS DE PUBLICATIONS SPÉLÉOS

Dans la collection Des Spelunca-Mémoires, notre ami Philippe Drouin vient de publier Cent ans de publications spéléologiques françaises, un ouvrage dans lequel il recense tous les bulletins, périodiques, rapports et plaquettes édités par les associations ou spéléologues individuels en France jusqu.à l’an 2000. Immense travail ayant pris plus de 15 ans, l.équivalent pour les périodiques de l.indispensable bibliographie de Jean-Marc Mattlet.

Cent ans de publications spéléologiques françaises, soua direction de Philippe Drouin, avec la collaboration de Claude Chabert [du Spéléo-club de Paris], Roger Laurent, Marcel Meyssonnier et Joël Rouchon ; Spelunca Mémoires n° 28, Fédération française de spéléologie.

LE TIMBRE DU MOIS

Un timbre roumain de 40 ans d.âge (1965) pour illustrer deux minéraux présents dans les grottes, le quartz et la calcite. Cette dernière est un des éléments principaux du concrétionnement. stalactites, stalagmites, etc . et joue donc un rôle essentiel dans les phases de remplissage des grottes tout en contribuant souvent à leur donner un aspect spectaculaire.

LA LETTRE DU SPÉLÉO-CLUB DE PARIS

Octobre 2005 -N°238 (24e année) Rédacteur : Jacques CHABERT, 8 rue Crémieux. 75012 Paris. Tél 01 46 28 57 45, 06 03 45 52 87 jacques.chabert@noos.fr

Avec la collaboration de Daniel et Jasmine TEYSSIER, Eynard DE CRÉCY (informations scientifiques), Jean TAISNE, Gilles CALDOR, Jean-Michel BICHAIN, Jean-François et Stéphanie TAFFIN.

Abonnement : 8 . (10 numéros de janvier à décembre). Extraits disponibles sur le site Internet du Spéléo-club de Paris

Portfolio


Documents joints


PDF, 237.6 ko