07/08/2009 - 14/08/2009

Stage « Apprentissage de l’équipement » du côté d’Arbas, pays de l’ours

Organisé par le Spéléo Club des Flandres (SCF de Dunkerque)

Lundi 19 octobre 2009, par Audrey Beauduc, Sabrina Mazon // Sorties

Après avoir passé un très agréable camp d’été en compagnie du Club Spéléo d’Arbas (voir article n°35), Audrey et Sabrina ont enchaîné, au même endroit, sur le stage « Apprentissage de l’équipement ». Ce stage était organisé par le Spéléo Club des Flandres dans le cadre du programme de formation de la FFS. D’autres stagiaires inscrits au stage « Découverte du milieu souterrain », simultané au leur, les ont accompagnées dans leurs explorations. Le rythme du stage était soutenu, mais leur motivation pour s’aguerrir aux "us et coutumes" de l’équipement spéléo leur a permis de surpasser la fatigue.

Les participants :
- 9 stagiaires : 5 en "Apprentissage de l’équipement " (Alexandre, Aline, Flavie, Audrey et moi) et 4 en « Découverte du milieu souterrain » (Philippe, Yanna, Pascal et Margaux)
- 4 cadres du Spéléo Club des Flandres : Francis, Régis, Frédéric et Daniel

Le site du camp : le célèbre réseau karstique Félix-Trombe – Henne Morte (appelé aussi réseau de la Coume Ouarnède) situé sur le versant nord des Pyrénées centrales, plus précisément sur les contreforts calcaires des Pyrénées haut-garonnaises. Avec ses plus de 100 km de galeries, ses 1000 mètres de dénivelé, sa cinquantaine d’entrées et ses sept rivières souterraines, ce paradis des spéléos s’étale sous le Pic de Paloumère, près d’Arbas (c’est particulièrement cette zone que nous avons explorée), sous le massif du Cagire, au sud d’Aspet, et sous le massif d’Estelas, près de Saleich.

Carte : TOP 25 IGN 1947 OT Aspet

Bibliographie :
- le "gros bouquin rouge" sur le réseau Felix Trombe - Henne Morte publié par le Spéléo-Club du Comminges (Sylvestre Clément)
- le "Tour de la Coume Ouarnède en 24 cavités" - Spéléoguide n°1 - Spelunca Librairie / Edition Gap (Stéphane Boyer & Jean Flandin)

Le gîte : Chalet de Paloumère - gîte municipal - commune de Herran - Hameau de La Baderque où de délicieux et copieux repas furent pris dans la bonne humeur…au coin du feu, car à environ 700m d’altitude les soirées peuvent être fraîches.

Voici notre programme :

Vendredi 07/08 : arrivée des participants au gîte .

Samedi 08/08 : entraînement en falaise sur le site d’une ancienne carrière investie par les spéléos. Ce site se trouve aux alentours des villes de Belbèze-Ausseing, à environ 20km d’Arbas. Cette journée d’entraînement a permis aux stagiaires et aux cadres de se connaître avant d’aller sous terre.

Dimanche 09/08 : les participants se répartissent en 3 groupes :
- Audrey, et son équipe s’attaquent au Trou des Hérétiques, une grotte où s’enchaînent un P12, un P15 (avec un joli pendule) et un P30 - ce dernier, en zig-zag, n’étant pas évident à équiper). Ils se sont arrêtés au pied de ce puits. Après ces puits et un peu de crapahute dans un chaos, on arriverait à la grande et impressionnante salle du Trou du vent. Depuis cette salle, il est possible d’accéder au réseau du Trou Mile,
- c’est d’ailleurs le Trou Mile que Sabrina est partie explorée avec une équipe composée de débutants venus se greffer pour une journée au stage. C’est une grotte facile car des ressauts et des petits puits (R3, P5, P6 et P8) s’enchaînent depuis l’entrée. Après ces puits, on suit un méandre, dans lequel l’équipe de Sabrina s’est arrêtée pour pique-niquer. Ensuite, on passerait une cascade de 10m et quelques ressauts, avant d’arriver à la fameuse salle du Trou du vent.
- La troisième équipe est quant à elle partie équiper le Gouffre Raymonde.

Durée moyenne des sorties = 5-6 heures

Lundi 10/08 : à nouveau, les participants se répartissent en 3 groupes :
- Audrey et Sabrina et leurs équipes s’échangent les grottes qu’elles ont explorées la veille. Audrey, dans le Trou Mille, est allée plus loin que l’équipe précédente et a, a priori, pu repérer la cascade de 10m.
- Sabrina, dans le Trou des Hérétiques, a pu explorer la fameuse salle du Trou du vent.
- La troisième équipe est quant à elle partie équiper le Gouffre Duplessis.

Durée moyenne des sorties = 5-6 heures

Mardi 11/08 : c’est un grand jour, les participants se scindent en 2 équipes pour tenter la traversée croisée "Raymonde - Duplessis". Il ne restait plus qu’à déséquiper puisque l’équipement avait été laissé par la 3ème équipe lors des explorations de dimanche et lundi. Audrey et Sabrina se sont engagées dans le Raymonde avec Frédéric, Aline, Régis et Philippe. Après quelques jolis puits - dont un de 30m équipé au plafond sur 2 dyneemas, impressionnant !!! - leur équipe a pu apprécier un très joli canyon souterrain, ornementé de calcite couleur écru sur le sol et de roche marron foncé sur les parois. Ils ont retrouvé la 2nde équipe au pied du dernier puits du réseau Raymonde. Quelle synchronisation ! Après un pique-nique rapide pris tous ensemble (voir photo), les 2 équipes se séparent. L’équipe d’Audrey et de Sabrina s’engage vers le réseau Duplessis. Aline commence à déséquiper, puis Sabrina prend le relais et enfin Audrey termine en beauté par le déséquipement du dernier puits (P90). En tout cas, ils ont pu vérifier que le réseau pourri, longue portion du réseau Duplessis, porte bien son nom : rampings douloureux et endroits pommatoires assurés ;-(

Durée de la traversée= 9 heures

Mercredi 12/08 : après tous ces efforts, journée "école" plus reposante pour tout le monde...
- matin : un peu de théorie en salle (formation des grottes, gestion de l’effort, entraînement aux nœuds)
- après-midi : quelques exercices dans le gouffre Michelle et ses abords (techniques de réchappe, équipement d’une grande déviation, point chaud et plantage de spits).

Audrey et Sabrina ont ouvert leur première voie en plantant 2 spits pour un fractionnement à l’entrée de ce gouffre, ce qui permet d’éviter la grande déviation peu aisée.

Jeudi 13/08 : pour le dernier jour d’exploration, les participants se répartissent encore en 3 groupes :
- Sur les conseils de Luc du CSA, Audrey, Sabrina et leur équipe (Régis et Philippe) s’engagent dans les Indomptables. C’est un bon trou "école", où des puits un peu étroits au début, s’enchaînent. Audrey y a même planté un spit pour éviter un frottement. Durée de la sortie = 4-5 heures
- Les 2 autres équipes sont parties explorer la Henne Morte et le Pont Gerbault (trou à noter, car intéressant).
- Au soir un peu de théorie sur la faune souterraine : on y apprend de drôles de noms tels que "troglobie", "troglophyle" et "trogloxène" (un spéléo en est un d’ailleurs, car il fréquente de manière occasionnelle le monde souterrain).

Vendredi 14/08 : sniff !!! c’est la fin du stage et il faut tout nettoyer...

Pour plus d’informations sur le programme de stages de la FFS, aller sur le site : http://ecole-francaise-de-speleolog...

Portfolio