13-14 Juin 2009

Exercice secours avec le SSF84

Grotte de Saint Eucher

Lundi 15 juin 2009, par Jacques Beilin // Sorties

Lors d’un déplacement professionnel en Provence en 2003, j’avais eu l’occasion de profiter de l’hospitalité de nos collègues des clubs du Vaucluse ainsi que du CDS84. Parisien débarquant du TGV, j’avais eu l’opportunité de participer à plusieurs sorties autour de Méjannes-le-Clap. Cette année, direction la grotte de Saint Eucher pour un exercice secours avec le SSF84. Cette grotte surplombe le pont Mirabeau, la vallée de la Durance et le CEN Cadarache. La grotte a la particularité de posséder une chapelle dans le porche d’entrée. Ensuite, en passant par une porte sur le côté de la chapelle, on accède via une étroiture à un réseau remontant assez joli. Du point de vue du secours, il faut noter qu’elle se trouve dans le département du Vaucluse mais étant placée relativement loin d’Avignon, elle était peu connue de la majorité des spéléologues de la région (exceptés les ouvreurs qui étaient présents à l’exercice).

(Document CDS13)

Le PC était installé au pied d’un chemin forestier, au plus loin que puissent aller les voitures. Le 4x4 des pompiers qui a monté le matériel nous a évité l’épuisement avant d’entrer dans la grotte. L’entrée de la cavité est située dans la falaise. On y accède par un sentier escarpé où la corde n’est pas complètement du luxe, surtout avec deux kits. Comme il s’agissait d’un exercice et non d’un stage FTS, PC et PCA ont été installés avec relai radio jusqu’à l’entrée de la cavité, téléphone filaire ensuite jusqu’au fond. Des essais de TPS NICOLA ont aussi été effectués pour essayer de localiser les meilleurs endroits pour installer les antennes.

L’équipe téléphone est entrée dans la cavité en premier. Elle a été suivie de près par l’équipe ASV ainsi que la « victime ». Venaient ensuite les différentes équipes devant gérer l’évacuation. L’équipement secours de la cavité était relativement simple, principalement une tyrolienne et quelques freins de charge. La civière a ensuite été remontée sans souci majeur.

Une fois la civière sortie, toute l’équipe a migré vers le stade de foot de la commune voisine. Comme ça j’aurai au moins été une fois sur un stade de foot... même si c’était pour dormir et se restaurer (sans oublier la composante liquide).

Le lendemain matin, brocante comme il se doit un dimanche matin en été là bas.

Ensuite, la commission vidéo a pris les choses en main pour réaliser quelques images sur l’implication des femmes dans le secours. Après une interview de Michel Labat (CDTA), on a brancardé à nouveau la civière cette fois sous l’oeil des caméras.

Pour résumer, un weekend bien sympa et un super accueil de la part des spéléos locaux.

Voici le compte-rendu écrit par Didier Delabre (CT) sur le site du SSF.

Ps : le spéléo qui guide la civière sur la couverture du compte-rendu, c’est ma pomme.

3 Messages de forum

  • Exercice secours avec le SSF84 6 octobre 2009 18:45, par grenouille

    merci Jacques, c’est loin mais ça donne envie (surtout si c’est toi qui guide !!!)

  • Exercice secours avec le SSF84 6 octobre 2009 20:59, par Cécile

    A quand un week end spéléo vauclusien ?
    ps : c’est ta nouvelle combi sur la photo du compte rendu ?

    • Exercice secours avec le SSF84 8 juillet 2009 09:56, par Jacques Beilin

      Non, c’était l’ancienne.

      Le Vaucluse était le plan B à la Pentecôte. On a trop de cavités à explorer...

      Cela dit le plateau d’Albion vaut le détour, en particulier pour les amateurs de belles verticales. Il y a aussi quelques méandres pour contenter tout le monde...

      Jacques


Derniers commentaires

6/10 — Exercice secours avec le SSF84 — par Cécile

A quand un week end spéléo vauclusien ? ps : c’est ta nouvelle combi sur la photo du compte rendu ? Lire la suite »

6/10 — Exercice secours avec le SSF84 — par grenouille

merci Jacques, c’est loin mais ça donne envie (surtout si c’est toi qui guide !!!) Lire la suite »

8/07 — Exercice secours avec le SSF84 — par Jacques Beilin

Non, c’était l’ancienne. Le Vaucluse était le plan B à la Pentecôte. On a trop de cavités à explorer... Cela dit le plateau d’Albion vaut le détour, en particulier pour les amateurs de belles verticales. (...) Lire la suite »