Mardi 13 décembre 2016 à 19 heures 45

LE GOUFFRE NOYÉ LE PLUS PROFOND DE LA PLANÈTE

Samedi 10 décembre 2016, par Spéléoclubdeparis // Conférences

Mardi 13 décembre 2016 à 19 heures 45 dans la salle souterraine du Club alpin français d’Île-de-France 12 rue Boissonade

Jacques CHABERT présentera

LE GOUFFRE NOYÉ LE PLUS PROFOND DE LA PLANÈTE

Il y a peu, la presse et, de façon étonnamment répétitive, Internet ont annoncé la « découverte » du gouffre noyé le plus profond du monde. Il s’agit en fait du gouffre de Hranice sur lequel Jacques Chabert a publié un article dans les Actes de la 23e Rencontre d’Octobre, rapportant ses deux visites qu’il y a faites en 1989 et 2013. Un rapprochement sera fait avec la Fontaine de Vaucluse, ces deux exceptionnelles cavités ayant été creusées de bas en haut, mais selon des modalités complètement différentes. Le gouffre de Hranice (Hranická propast en tchèque), situé en République tchèque, a été exploré par sondage et par des plongeurs, dont le Polonais Krzysztof Starnawski qui y a atteint, le 10 octobre 2012, la profondeur de 223 m et a pu sonder le gouffre jusqu’à 373 m. Une vidéo de quelque 7 minutes devrait pouvoir être présentée. La tentation était grande de ravir le titre de « deepest underwater cave » au Pozzo del Merro, gouffre italien (à 20 km au nord de Rome) profond de 392 m. Le 27 septembre 2016 Starnawski a plongé jusqu’à 215 m et a pu poursuivre le sondage jusqu’à 404 m à l’aide d’un ROV (Remotely Operated Vehicle). Le fond du gouffre de Hranice n’a toujours pas été touché et la profondeur de la cavité tchèque pourrait croître, voire être doublée ! Ce sera là l’œuvre de robots, les techniques utilisées pour les séjours en mer de grande profondeur ne pouvant pas être appliquées sous terre. L’exploration du gouffre de Hranice a été également l’occasion d’émettre une théorie nouvelle sur les geysermites, des concrétions qu’on peut voir dans la grotte voisine de Zbrašov et qu’on croyait formées comme les geysers des sources chaudes.

* * * *

La pizzéria où nous allions après les conférences du club a fermé ses portes et - à la suite de la réunion de novembre (Jean-François Balacey nous y a fait part de ses intéressantes recherches sur les éclairages à led) - nous avons pris notre dernier repas dans ce restaurant sympathique et nous y avons bu notre dernier verre de limoncello. Pour cette réunion qui termine l’année, nous vous proposons de renouer avec une ancienne tradition du Spéléo-club de Paris, celle du buffet campagnard pris sur place. Vous pouvez participer en apportant nourritures solides ou liquides.

Pour les besoins de l’organisation matérielle, merci de confirmer votre présence à notre présidente Jasmine Teyssier : jasmine.teyssier@free.fr


Mots clés