Mardi 29 mars 2016 19 heures 45

QUELQUES CAVITÉS ARTIFICIELLES DIFFICILES D’ACCÈS

Samedi 26 mars 2016, par Spéléoclubdeparis // Conférences

Mardi 29 mars 2016 19 heures 45 dans la salle souterraine du Club alpin français d’Île-de-France 12 rue Boissonade, Nous vous proposons une approche par Internet de

QUELQUES CAVITÉS ARTIFICIELLES DIFFICILES D’ACCÈS

Le monde souterrain artificiel demeure pour certains spéléologues des lieux attirants. Et contrairement à notre principal terrain de jeu, les cavités naturelles calcaires, leur répartition n’est pas limitée aux zones karstiques et les hommes ont creusé le sol en maints endroits, dépassant les cavernes par leur longueur et leur profondeur. Ces lieux sont pour la plupart difficiles à atteindre pour les amateurs que nous sommes. Internet nous permet aujourd’hui d’avoir aisément des informations et des images de cet univers interdit. La mine d’or de Tau Tona (“ le grand lion ” en Afrique du Sud en est un exemple. Nous vous donnons l’occasion de découvrir ensemble les extraordinaires conditions de travail des mineurs et des ingénieurs en charge de l’exploitation de la plus profonde mine du monde (le chiffre de 3749 m n’est pas confirmé dans le reportage qui se contente d’annoncer 3600 m...). D’autres vidéos pourraient être présentées : la galerie de la mer à Marseille, ainsi qu’une ancienne mine de cuivre dont la localisation nous reste inconnue. Si vous avez d’autres propositions à nous faire sur des sites souterrains intéressants, n’hésitez pas à contacter sans tarder Daniel Teyssier ou Jacques Chabert.