La lettre du SCP n°341 - janvier 2016

Vendredi 19 février 2016, par Spéléoclubdeparis // La lettre

UN CAMP SPÉLÉO AUX VERTICALES IMPRESSIONNANTES

À la fin de l’année notre camarade Gilles Caldor a participé au camp de Noël organisé par l’AFEGC, l’Association française d’exploration des gouffres et canyons, avec le concours de notre ami Thomas Lecoq. Sept jours de spéléo sportive non stop dans le Larzac (sud de Millau). 1) L’aven du Mas Raynal, avec son impressionnant puits de 100 m béant au milieu de la forêt ; il a été descendu par les 2 puits d’accès : le principal avec la corde de 120 m, puis de nouveau par les ressauts de puits annexes. 2) L’aven de l’Ouragan, dont l’équipement avait été effectué par l’AFEGC avec une escalade assez exposée réalisée par Frédéric Lété,le président de ce club. 3) La grotte de la Cabane de Saint Paul des Fonts, qui est une surprenante cavité située dans un beau cirque naturel et dont l’entrée est occupée par des bâtiments troglodytiques. 4) Traversée de l’Aven de la Bise aux différents puits d’accès : Bise 1 (faciles) et Bise 2 (plutôt étroits et éprouvants). 5) L’aven de la Trémie composé principalement d’un impressionnant puits de 100 m que l’on descend d’une traite sans fractionnement et qui est de toute beauté : de vastes dimensions (section d’environ 15m x 7m), et entièrement concrétionné du haut en bas. 6) L’aven des Pauvres. Encore un grand puits, 150 m, qu’on peut heureusement fractionner en 4 fois ; ce qui le rend un peu moins impressionnant que le P100 de l’aven de la Trémie. Grosses perles des cavernes au bas du puits ! 7) Et pour finir, la grotte des Cochons (non loin de Saint Guilhem-le-Désert et de la fameuse grotte de Clamouse). Cette petite grotte est une merveille, découverte il y a 30 ans par des membres du Spéléo-club de Montpellier (dont Samuel et Pierre qui nous accompagnaient). Vu le concrétionnement exceptionnel (fistuleuses atteignant 3 mètres), ils ont tôt fait de poser une petite porte blindée (très petite : 40 cm x 30 cm !) pour limiter l’accès. Volontairement aucune information n’est diffusée sur cette cavité. Nous avons ainsi été très chanceux de pouvoir pénétrer dans cet écrin composé de 2 salles, dont l’accès se mérite physiquement, puisque une chatière un tantinet éprouvante permet d’ accéder à la deuxième salle et à son petit ruisseau souterrain.

Carnet rose

Et voici Clémence ! (C’est la petite bête qui attendrit la grosse.) Bien sûr, comme c’est une nana, elle n’aime pas trop poser. Nul ne sait quand elle est née mais le jour de la photo, le 8 novembre 2015, elle avait pile-poil six semaines. Sa maman, Pascalette [notre camarade Pascale Vivancos NDLR], en est très fière. Nous aussi. (D.T.)

Les lectures du baron Jacques Sautereau de Chaffe

Les mondes souterrains, histoire de l’exploitation du sous-sol du Calvados Collectif édité en 2003 par le service des archives du Calvados et le Conseil Général. Format à l’italienne (30x24) - 244 pages. Très importante iconographie, plans, cartes, topographies, photographies. Richesses minérales du sous-sol, carrières de pierre, les marnières du Pays d’Auge, spéléologie en Calvados, par Laurent Dujardin, spéléologue (équipe spéléo d’Hérouville). Mais aussi les mines de silex, les ardoisières de Caumont-l’Éventé, historique de l’exploitation du sous sol bas normand. Un livre passionnant, très bien documenté. En vente aux Archives départementales. Prix 7,50 .

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU SPÉLÉO-CLUB DE PARIS

Samedi 30 janvier 2016, à partir de 17 heures au siège du Club alpin français d’Île-de-France, 12 rue Boissonade, Paris 14e À l’ordre du jour : Rapports moral et financier de l’année écoulée. Bilan des explorations, sorties et autres actions. Perspectives pour le club. Questions diverses. Bien qu’aucune élection ne soit prévue dans nos statuts cette année, l’A.G. est toujours un moment fort de la vie de notre club et votre présence est souhaitée. L’A.G sera suivie d’un buffet campagnard avec participation aux frais et/ou avec apport de nourritures solides ou liquides. Pour les besoins de l’organisation matérielle, merci de confirmer votre présence à notre présidente Jasmine Teyssier.

LE TIMBRE DU MOIS

La grotte de Gcwihaba est située dans le Botswana, dans la partie ouest du désert de Kalahari, à 280 km de Maun, la cinquième plus grande ville du pays. La cavité s’ouvre dans des collines dolomitiques. Des fouilles y ont été menées en 1969 et des vestiges d’une occupation humaine datée d’environ 12.000 ans y ont été découverts. La cavité est connue des minéralogistes pour la présence de gwihabaïte, un corps chimique minéral anhydre, nitrate double d’ammonium et de potassium naturel. Ce minéral rare, également appelé nitrammite, est formé par l’action bactérienne sur le guano de chauve-souris. Ce site – écrit aussi Cwihaba (voir les timbres du mois des Lettres 22 et 178 ) – a été classé monument national et a été proposé au patrimoine mondial de l’Unesco. Timbre de 2003.


Mots clés