La Lettre du SCP n°336 - juin 2015

Jeudi 18 juin 2015, par Spéléoclubdeparis // La lettre

ÉLAN DE SOLIDARITÉ POUR LE NÉPAL

Jasmine et Daniel Teyssier ont pu contacter notre ami, le Pyrénéen Maurice Duchêne, un spéléologue qui a eu naguère des responsabilités au sein de la fédération, après avoir inscrit son nom sur la liste des explorateurs de la Pierre Saint-Martin et de la Coume Ouarnède, des zones des Pyrénées où se sont illustrés les anciens de notre club. Maurice vit au Népal six mois par an et quand vous lirez cette lettre il y sera déjà reparti. Ce n’est pas la capitale, Katmandou, qui a le plus souffert des deux séismes d’une magnitude supérieure à 7 qui ont frappé le Népal en avril et mai. Bien sûr, quantité de trésors architecturaux, inscrits ou non au patrimoine mondial de l’Unesco, sont par terre. Mais on n’y compte "que" 1800 morts, pour un petit million d’habitants. De plus la ville bénéficie de l’aide du gouvernement et de celle des ONG. La situation s’avère plus dramatique dans les campagnes environnantes. Dans un rayon de 80 kilomètres autour de Katmandou vit une population pauvre et la construction antisismique est ignorée. Non content d’y endurer actuellement une centaine de secousses de magnitude supérieure à 4 chaque jour, les gens ont besoin de tout pour s’y nourrir et s’y abriter. Ils ont par exemple besoin de casseroles. Ils ont du riz, mais le riz sans la casserole, ça ne le fait pas vraiment ! Ils ont besoin de tôle pour en faire des toits, de bambous pour édifier leur maison. (Il y a pas mal de bambous au Népal, mais quand la région en est dépourvue, il faut les acheminer.) Il leur faut des clous, des outils. Avec cela, ils reconstruiront leurs cabanes qui tiendront debout quelques mois, un an ou deux peut-être… Par la suite, on leur acheminera des groupes électrogènes. La structure de droit français que Maurice Duchêne y a fondé se nomme "Ice Himalayas". Jusqu’ici, elle s’occupait de spéléo, de canyoning, de glaciologie, de plongée, d’alpinisme (of course), d’escalade, de l’héritage culturel, de prévention, de secours et des échanges internationaux. C’est cette structure qui perçoit les chèques. Les fonds seront ensuite distribués sur le terrain, de la main à la main et en liquide, selon les besoins connus ou estimés. Le Spéléo-club de Paris a déjà participé à cet élan de solidarité en remettant 1000 à Maurice. Si vous souhaitez participer, les chèques sont à envoyer à la secrétaire, Margret Baillet, Résidence Parc St Henri, Bât. D.20, chemin Saint-Henri 84000 Avignon. Merci pour votre générosité ! D. & J. T. et J.C.)

25e RENCONTRE D’OCTOBRE

Les 17 et 18 octobre 2015 aura lieu la 25e Rencontre d’Octobre qui accueillera également les Journées Jean-Claude Frachon. Elle se déroulera à la Maison familiale rurale du Jura [MFR] (lac de Chalain) située sur la commune de Doucier, à environ 25 km à l’est de Lons-le-Saunier. Organisée sous l’égide du Spéléo-club de Paris, par Rémy Limagne et Pascal Lamidey avec l’aide du Comité départemental de spéléologie du Jura (CDS 39), de la Ligue spéléologique de Franche-Comté (CSR P) et de la Commission scientifique de la FFS. Responsable scientifique Jean-Yves Bigot. Le thème principal portera cette année sur le CO2 sous terre. Circulaire envoyée sur demande (disponible courant juillet).

Cette 25e Rencontre d’Octobre sera dédiée à Jean-Claude Frachon (1944-2005), figure exceptionnelle de la spéléologie française, qui a consacré quarante années de sa vie au bénévolat associatif dans le cadre de la Fédération française de spéléologie. Ses qualités éminentes l’ont conduit à la direction des deux plus importantes commissions fédérales, l’École française de spéléologie de 1976 à 1979 et le Spéléo-secours français de 1988 à 1992. Explorateur de premier plan, il fut un des pionniers de la plongée souterraine.. Le dimanche après-midi nous irons visiter la Borne aux Cassots si le temps, c’est-à-dire le niveau des eaux, le permet et/ou la grotte de Baume-les-Messieurs (visite touristique ou plus).

SUR VOTRE AGENDA

11-13 juillet. Sortie dans la belle vallée de l’Ouche (Côte d’Or), Ancey, grotte de Roche-Chèvre (à Barbirey-sur-Ouche, témoin de l’activité humaine au néolithique. A été habitée dès le 2ème millénaire avant JC) et autres grottes faciles. Eynard de Crécy decrecy.eynard@neuf.fr.

UN MEURTRE PRÉHISTORIQUE

Le site Maxisciences fait état d’une découverte d’un crâne humain daté de 430.000 ans qui intrigue beaucoup les chercheurs de l’université de Complutense à Madrid. Ce crâne porte en effet les traces d’une double fracture due à des coups qui auraient pu être donnés par un congénère de cet Homo heidelbergensis, un ancêtre de la lignée de Néandertal. Comme on ne voit aucun signe de guérison, on en a déduit que les blessures, occasionnées par un objet contondant, ont été fatales et qu’on a donc affaire à un véritable meurtre. La cavité où on a retrouvé cet intéressant vestige est située dans le célèbre site de Atapuerca, à l’est de Burgos en Espagne. On la connaît sous le nom de sima de los Huesos, le gouffre des ossements, un vrai charnier préhistorique puisqu’on y a trouvé au moins les restes de 28 individus, appartenant à plusieurs espèces d’Homo.

NOUVEAU LOGO DU CAF - Vers un nouveau logo du Spéléo-club de Paris

Le Club alpin français ou plutôt la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM) vient de se doter d’un nouveau logo. Le Club alpin français d’Île-de-France, le club auquel nous sommes rattachés, y a donc ajouté son nom. Le Spéléo-club de Paris avait adapté son propre logo aux deux précédentes versions du logo du CAF. Celui présenté ici n’est qu’un rapide essai inspiré par la montagne noire du premier plan. Graphistes à vos plumes...

LE TIMBRE DU MOIS

Le Parc national de Phong Nha – Ké Bang est situé au centre du Viêt-Nam dans le nord de la cordillère annamitique. Il a été créé en 2001 afin de protéger une des plus grandes régions karstiques du monde et a été classé deux ans plus tard au patrimoine mondial de l’Unesco. Sur ses quelque 70 kilomètres, on a dénombré plusieurs centaines de grottes, dont une vingtaine seulement ont été étudiées par les scientifiques vietnamiens et britanniques. Hang Son Doong (la « caverne de la montagne ») a été explorée en avril 2009 par les spéléologues britanniques. Présentée comme « la plus grande caverne du monde », Son Doong comporte une galerie longue de 6,5 km pour une largeur de 150 m et une hauteur de 200 mètres.