Crêpes spéléologiques (5 & 6 février)

Montrond-le-château (Doubs)

Mercredi 28 septembre 2011, par Audrey Beauduc, Cécile Iribarnégaray, Guillaumuss, Sabrina Mazon // Sorties

A l’initiative de Sabrina, nous voici nombreux à prendre la direction du Doubs et de son gîte à Montrond-le-château, bien connu des spéléos !

Nous sommes 17 : Daniel & Jasmine, Eynard, Audrey & Cristophe, Cécile & Florent, Thibault, Florent M. et son frère Eric, Stéphane D, Babar, Yannick, Raphaël, Simon, Sabrina, Guillaumuss.

Samedi, en 2 groupes :

Un groupe (Audrey & Christophe, Cécile, Sabrina, Simon, Eric) se rend aux Cavottes : départ à pieds, ce n’est pas loin parait-il... effectivement un panneau au bout de la rue indiquera "Par là, 1.2 km" ! Mais la longueur de cette rue ne fera pas l’unanimité :)

La cavité fut équipée par Sabrina, et Audrey pour le beau puits du fond. On rencontra une équipe de la région très pressée, qu’on laissa passer le temps de manger notre sac de riz... Ce fut la première cavité pour Simon qui se débrouilla très bien. A la sortie, nous attendait la voiture de Yannick, qui fut très appréciée pour porter les kits !

Les autres se rendent au gouffre d’Ouzène, sur la commune proche de Tarcenay. L’équipement est doublé pour augmenter la cadence.

Retrouvailles le soir autour d’un "Chili con carne" préparé la veille par Cécile, en versions light ou hard, pour ceux qui souhaitent manger épicé (mais pas en même temps !)

Le mot d’un nouveau venu, par Simon :

Le premier jour de ce week-end bouffe euh... spéléo, l’exploration du gouffre des Cavottes avait pourtant bien commencé.

Petit panneau au bord de la route pour indiquer la direction, petits escaliers à l’entrée de la grotte puis petites planches en bois pour ne pas glisser, bref la moindre des choses pour une exploration spéléo digne de ce nom !

Mais après, que nenni, rien de tout ça : ça patauge, ça rampe, ça se perd (ou plus joliment dit : "ça explore tous les recoins de la cavité"), ça se fait marcher dessus par un autre groupe, bref rien ne va plus !

Premier puits : une petite goutte de sueur perlant sur mon front, je défais la clé de mon descendeur (à la remontée aussi il y aura des gouttes de sueur, mais pour des raisons plus physiques qu’émotionnelles). C’est beau ; calme ; on ne voit pas le fond mais les parois sont spectaculaires... Ca y est je suis en bas. A peine un pied posé sur le sol, je préviens les suivants que la corde est libre. Malheur à moi, il ne faut pas simplement crier "libre" comme je l’ai fait, non, il faut le hurler... c’est la tradition. Et qui plus est, il faut répéter l’opération jusqu’à ce que le suivant réponde, ou plutôt hurle lui-même une réponse.

58 hurlements plus tard on arrive au bout de notre périple et, réunis dans la chaleur de la salle commune, nous nous remémorons nos exploits autour d’un repas convivial et bien mérité !

Dimanche, tous ensemble :

Dimanche, nous nous dirigeons tous à pieds (histoire d’éliminer les futures calories) vers le gouffre des Ordons : belle salle en longueur dont le puits d’accès débouche au plafond ! Nous cheminons entre les concrétions pour nous trouver un espace confortable et pratique pour... une mémorable crêpes-party !!! Les ingrédients défilent, passent de main en main et nous venons à bout des litres de pâte préparés la veille...

Nous découvrons à cette occasion un talent insoupçonné de notre Président dans la confection de crêpes (photo à l’appui !), ainsi qu’une organisation sans faille de nos expertes puisqu’avec 5 réchauds (!) nous mangerons plus que de raison, tant du sucré que du salé...

Nettoyage du matériel au gîte et retour sur Paris dimanche soir.

Retrouvez ci-dessous les photos d’Audrey & Guillaumuss...