Prévention et Auto-Secours

27-28 mars 2010 au Puiselet

Mardi 1er juin 2010, par Guillaumuss // Stages, sorties, congrès

Un stage Prévention & Auto-Secours a été organisé par le Comité Départemental de Spéléologie des Hauts-de-Seine (CDS 92) et dont voici le résumé :

Vendredi soir, au local du club ABIMES 92

Projection de trois petits films :

Syndrome du baudrier  : expériences scientifiques sur les risques encourus par un spéléo inconscient (malaise, accident) et suspendu (dans son baudrier) sur une corde. C’est bien simple, il risque la mort en 30 minutes environ !! D’où l’intérêt d’apprendre quelques techniques de dégagements pour décrocher au mieux et au plus vite un inconscient sur sa corde...

La crue surprise : deuxième film nous présentant la crue du Dolmen, avec l’entrée d’un puits, au début parfaitement sec, et par la suite complètement noyé en un peu plus de 10 minutes. De quoi réfléchir... et nous inciter à consulter météo et cartes de vigilance-crue avant chacune de nos sorties.

Petite casse entre amis : le film aborde le matériel spéléo et nous présente quelques tests de rupture de cordes... Les longes, éléments essentiels de notre sécurité, ça se change tous les ans... Quel age ont-elles, les vôtres ?

Samedi, au Puiselet (77)

Quelques vérifications de notre équipement individuel, ainsi que des rappels de sécurité en progression sur corde. Puis direction les falaises, pour différents ateliers pratiques pour revoir par exemple les passages de nœuds (à la montée ou descente)

Nous découvrons quelques techniques de réchappe, c’est à dire comment continuer notre progression sur la corde si nous perdons une partie de notre matériel individuel : un descendeur sera remplacé par un simple mousqueton et son nœud italien (ou demi cabestan) ; un bloqueur sera astucieusement remplacé par un nœud auto-bloquant (français, machard, Prusik...). Bien sûr, nous testons, parfois avec appréhension, toutes ces techniques en falaise, mais l’on se rend vite à l’évidence : elles sont très efficaces et fiables !

Pour remonter une charge lourde (matériel, voire un spéléo) nous apprenons plusieurs techniques de palan, et un simple ensemble poulie+bloqueur peut nous rendre de grands services !

Enfin, nous voyons les fameuses techniques de dégagement sur corde d’un équipier. Nous pouvons y aller par 4 chemins :)
- du bas vers le bas,
- du bas vers le haut,
- du haut vers le haut,
- du haut vers le bas.

Il existe plusieurs variantes (pédale crollée, contrepoids sur grande longe, Croll à Croll, coupé de corde...) et certaines sont assez difficiles techniquement et physiquement. L’intérêt de l’exercice est aussi d’en trouver une qui nous correspond bien (force, gabarit) et de s’entrainer en conditions réelles sur la falaise avec un co-équipier !

Pour reprendre des forces, nous allons tous au restaurant samedi soir. Certains dormiront à l’hôtel, d’autres à la belle étoile à coté des rochers du Puiselet.

Dimanche, toujours au Puiselet (toujours dans le 77)

Après quelques compléments d’ateliers, la dernière journée du stage est consacrée au secours : un jeu sur les causes d’accident malmènera quelques unes de nos certitudes :)

Mais malgré la prévention, que faire quand l’accident survient ?!?

Avec trois stagiaires qui sont, dans une autre vie, moniteurs de secourisme, tout le monde voit ou revoit efficacement la fameuse Position Latérale de Sécurité (PLS) pour une victime inconsciente qui respire :)

Nous apprenons quoi faire pour déclencher un secours : recueillir les informations nécessaires, faire un bilan de la victime et de l’équipe, alerter le spéléo-secours français (SSF) au 0800 121 123 (N° vert - appel gratuit).

A travers un exercice pratique de simulation d’un accident, nous voyons enfin la "mise en attente d’un blessé" dans un point chaud constitué avec des couvertures de survie... que tout spéléo doit avoir sur lui ;)

Réviser, ce n’est pas obligatoire, c’est juste indispensable !

Pour conclure, je recommande vivement ce stage, surtout aux novices (dans les 6 à 12 premiers mois, c’est bien) Le stage est court (un week-end) et gratuit (frais pris en charge par le CDS) pour ceux qui hésiteraient encore à opter pour une licence FFS ! L’ambiance était sympa, les formateurs ont su nous enseigner des techniques spéléo avec pédagogie.

Participer au stage Prévention & Auto-Secours c’est bien, mais sans pratique on oublie vite ! C’est encore frais dans nos têtes, alors je vous invite, lors de nos entrainements au gymnase, à voir et revoir toutes ces techniques :)

Portfolio