La lettre du Spéléo-Club de Paris

N°283 - Mars 2010

Mardi 9 mars 2010, par Spéléoclubdeparis // La lettre

Un public ébloui par l’obscurité

Du 17 au 24 février, c’est plus de 150 visiteurs qui ont affronté le noir absolu des grottes de Lacave dans le cadre de l’opération "Les Evénements obscuricoles", alias Léo. Cette promenade sensorielle prototype dans l’obscurité de la caverne a recueilli des hommages quasi unanimes. Parmi ce public (de 8 à 88 ans !), comblé par la complicité et les émotions partagées dans ce milieu si étrange sous la conduite de guides expérimentés, il faut mentionner les enfants qui se souviendront longtemps de cette expérience unique. La presse locale, la radio ont donné une résonance médiatique à ces événements, mais les vraies données sont ailleurs, dans les paroles recueillies à la sortie de chacune des visites. Un questionnaire rempli par ces premiers participants est en cours d’étude et devrait permettre d’ajuster cette ébauche aux prochaines versions. Car ce qui est sûr c’est que Léo prépare l’acte 2 avec détermination, toujours sous la conduite avisée et dynamique de Lucette Barthélémy et Dominique Lavaur. Les grottes de Lacave, qui ont pris le risque de s’associer à cette initiative innovatrice, se réjouissent du succès de l’opération et d’autres cavités touristiques, fortes de cet exemple, devraient leur emboîter le pas.

Alexandre vitkine

JPEG - 37.7 ko
Alexandre Vitkine
en 2002 avant la visite de la carrière de Sèvres

Lors de son assemblée générale du 30 janvier, le Spéléo-club de Paris a nommé Alexandre Vitkine membre d’honneur. Sa carrière spéléologique fut courte puisqu’elle se limita aux années 1936-1939. Membre de la Société spéléologique de France, il publie en 1939, dans Spelunca, une description du ruisseau souterrain de Beaussac (Dordogne), mais la guerre mettra fin à ses activités spéléologiques. Notre doyen ’ il est né en 1910 ’ nous a fait don de son matériel personnel, combinaison (de toile évidemment), poulies, baudrier (il s’en servait encore, il y a peu, pour grimper dans les arbres), mais son casque de cuir, proche de celui de Robert de Joly, a disparu pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il est vrai que c’est dans un autre domaine qu’il s’est fait connaître, celui des arts électroniques. Boulonnais d’origine russe, il a exercé tous les métiers : opérateur radio, géomètre, architecte, chercheur, électromécanicien, photographe... Artisan "hautement non spécialisé", comme il se définit lui-même, cet "infosculpteur" a mis toute son inventivité au service de l’art. Il est considéré comme un pionnier de la "cybersculpture", une nouvelle forme d’art produisant des œuvres numériques sculpturales pouvant être à la fois virtuelles ou réelles.

Açores

En novembre 2008, notre camarade Pierre Strinati, membre d’honneur de notre club, nous avait envoyé quelques mots sur le voyage qu’il a fait dans l’archipel volcanique des Açores et que nous n’avions pas signalé. Il a eu la possibilité d’y visiter plusieurs tubes de lave dont la Gruta do Natal. C’est l’association Os Montanheiros qui a exploré la cavité et l’a topographiée. Ces spéléologues la firent visiter pour la première fois au public le 25 décembre 1969, ce qui explique son nom de "grotte de Noël". Aujourd’hui ce sont toujours les Montanheiros qui assurent les visites touristiques.

Vexin et venezuela

JPEG - 241.7 ko
Le plateau de Churí
On dirait un lapiaz. Mais les roches sont en grès, et non en calcaire, et les tours ont plus de 100 mètres de haut ! Photo Branislav Šmida

Lors de notre réunion de février, Pierre Bancel nous a montré et commenté la dernière version de son excellent panorama sur les chauves-souris du Vexin. Jacques Chabert nous a présenté brièvement quelques belles photos qui illustreront un article de Branislav Šmida (et al) qu’il vient de traduire et qui va paraître dans un prochain Spelunca. Il s’agit du compte rendu des explorations menées par les spéléos slovaques et tchèques dans les grottes des tepuys du Venezuela, très difficiles d’accès. Ces énormes cavités sont creusées dans des grès quartzitiques, un matériau siliceux dans lequel, il y a quelques années, on pensait qu’aucune grotte d’envergure ne pouvait se former. Un nouvel Eldorado spéléologique !

Le timbre du mois

JPEG - 488 ko

Ce timbre roumain de 1993 fait partie d’une série présentant 6 animaux cavernicoles de la grotte de Movilé. Nepa anophthalma Décu Gruia Keffer & Sarbu 1994 est une nèpe, un scorpion d’eau. Parmi les biologistes qui ont décrit cette nouvelle espèce, on trouve le nom de Serban Sarbu qui fut, le temps de son séjour en France, membre de notre club. Cet insecte carnassier est un animal stygobie ’ aquatique ’ totalement inféodé au monde souterrain et adapté aux eaux sulfureuses de cette étrange cavité du sud de la Roumanie.

Portfolio